La section 17.2 (Utilisation des emballages) indique que l’exploitant utilise des contenants d’emballage non commercialisables qui sont propres et exempts de débris (par ex., résidus d’une autre récolte, déchets compostables, déchets) et qui n’ont pas servi à autre chose qui pourrait causer une contamination (par ex., transport d’outils, d’effets personnels, de produits nettoyants, de produits chimiques à usage agricole, de fournitures d’entretien; récolte d’une autre culture traitée avec des produits chimiques à usage agricole non homologués pour la présente culture). Ainsi, tout dépend du type d’équipement entreposé et s’il présente un risque de contamination (par ex., fuite d’huile, présence de lubrifiant). D’autre part, la section 20.1 (Conditions d’entreposage des fruits et légumes récoltés) exige que les fruits et légumes récoltés soient conservés dans un environnement qui ne pose pas de risque de contamination des fruits et légumes ou de leur contenant (par ex., aire d’entreposage propre et bien entretenue) et à l’écart des fruits et légumes prêts à vendre, de l’équipement, des carburants, des produits chimiques à usage agricole et des emballages commercialisables. La définition de « à l’écart » signifie « pas au-dessus ni en dessous, qui ne touche pas à autre chose ». Ainsi, les fruits et légumes récoltés peuvent être conservés près de l’équipement entreposé si ce dernier ne représente pas un risque de contamination (par ex., fuite d’huile, présence de lubrifiant).

octobre 27th, 2017 at 10:00