La situation avec le coronavirus (COVID-19) évolue rapidement. Cette page web sera mise à jour régulièrement à mesure que des changements à la situation le justifient.

Cliquez ci-dessous ou défilez vers le bas pour de plus amples informations sur :

Audits

Les organismes de certification (OC) procèdent avec les audits CanadaGAP lorsque cela est possible.

Un audit complet sur place continue d’être le premier choix pour la certification CanadaGAP pendant la saison 2020.

Autres options à la discrétion de l’organisme de certification :

  1. Prolongation des certificats : Conformément aux exigences de l’Initiative mondiale pour l’innocuité mondiale (GFSI), basé sur une évaluation de risques, les organismes de certification peuvent être en mesure de prolonger votre certificat jusqu’à six mois sous des circonstances extraordinaires. Les organismes de certification CanadaGAP communiqueront avec les participants au programme dans le cas où l’auditeur ne peut pas procéder avec les audits prévus à votre entreprise, et vous fourniront des explications sur les prolongations de certificats.
  2. Audit effectué en partie à distance : Lorsque cela est justifié, un audit effectué en partie à distance fournit à l’organisme de certification une approche alternative pendant la pandémie du coronavirus (COVID-19). À compter du 1er juillet 2020 pour la saison de la récolte 2020, les audits CanadaGAP peuvent être effectués à l’aide de méthodes d’audits à distance à la discrétion de l’organisme de certification. Dans certains cas et conformément aux règles établies par CanadaGAP, une partie de l’audit 2020 d’une entreprise serait effectuée sur place, tandis que la deuxième partie pourrait être complétée à l’aide de méthodes à distance. Cette approche a été élaborée en réponse aux défis posés par les circonstances extraordinaires de cette année.

Il se peut que des audits soient retardés dû à la limitation continue des déplacements ou aux inquiétudes face à l’exposition aux individus potentiellement infectés. Si votre certificat expire bientôt, votre organisme de certification communiquera avec vous. S’il n’est pas possible de procéder avec un audit, votre OC discutera de la prolongation de votre certificat et de la reprogrammation de votre audit.

Si vous avez des questions à propos de votre certificat ou des audits qui ont été prévus prochainement, nous vous encourageons de contacter votre organisme de certification pour plus d’information.

→ Attentes pour les audits CanadaGAP

CanadaGAP a reçu des questions de la part des entreprises qui se demandent si les auditeurs feront preuve d’indulgence lors de leur interprétation du respect des exigences de CanadaGAP étant donné les défis auxquels les participants font face pendant la pandémie de la COVID-19. Par exemple, les producteurs font face à des défis pour obtenir des produits pour le lavage des mains, des stations de lavage de mains, des toilettes portatives, des produits nettoyants, des pièces d’équipement, de l’expertise pour l’étalonnage des pulvérisateurs, etc.… Ces pénuries s’ajoutent à de nombreux autres défis pour les agriculteurs qui travaillent pour maintenir la sécurité des travailleurs et l’accès à de la main-d’œuvre, à des capitaux et à d’autres ressources pour pouvoir demeurer en affaires pendant la saison de croissance 2020.

Nous comprenons les défis énormes auxquels le secteur se bute et toutes nos pensées se tournent vers vous, producteurs, emballeurs et grossistes que nous estimons tant. Toutefois, les exigences pour les entreprises certifiées CanadaGAP demeurent les mêmes quant à la salubrité alimentaire, malgré les circonstances actuelles. Nous souhaitons clarifier que nous nous attendons à retrouver les pratiques habituelles de gestion de la salubrité des aliments lors des audits de la saison.

Toute sorte d’information circule en ce moment, en provenance de tous les paliers de gouvernement, des diverses associations de l’industrie, etc., pour aider les producteurs agroalimentaires à faire face à la COVID-19. De nombreuses publications abordent des sujets tels le lavage des mains, la fréquence de nettoyage, etc. Nous souhaitons éviter toute confusion quant à quelles exigences les agriculteurs doivent respecter. Nous tenons à vous rappeler que l’audit CanadaGAP est fondé sur les exigences du programme CanadaGAP. Merci de communiquer avec le personnel de CanadaGAP si vous avez besoin de renseignements supplémentaires.

Certificats

L’initiative mondiale pour l’innocuité alimentaire (GFSI), à laquelle le programme CanadaGAP a réussi une évaluation comparative, a communiqué que, basé sur l’évaluation de risques, les organismes de certification pourraient être en mesure de prolonger les certificats jusqu’à six mois sous des circonstances extraordinaires. Si vous avez des inquiétudes à propos de la date d’échéance de votre certificat, nous vous encourageons de contacter votre organisme de certification.

À ce stade, les organismes de certification devraient procéder avec un audit lors de la période de prolongation. De plus, les activités de surveillance (par ex. la communication régulière, l’examen électronique des registres, les entrevues téléphoniques, etc.) pourront être requises pour les OC afin d’assurer la conformité continue avec les exigences de la salubrité des aliments au sein de l’exploitation certifiée.

Impact sur la salubrité des aliments

Nous avons reçu des questions sur la salubrité des aliments. À ce jour, il n’y a pas de preuve que COVID-19 se transmet par l’entremise des aliments. Voici des hyperliens qui renferment de l’information sur les routes de transmission :

  1. Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) : Coronavirus (COVID-19) : informations destinées aux consommateurs sur l’alimentation
  2. Agence de la santé publique du Canada (ASPC) :
  3. Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) : Maladie à coronavirus (COVID-19) – Information pour l’industrie
  4. L’association canadienne des distributeurs des fruits et légumes (ACDFL) : Mise à jour sur COVID-19 – Sécurité alimentaire
  5. World Health Organization (WHO) : comment la maladie COVID-19 se propage – Maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) : questions-réponses (Voir la question en bas de page « Comment faire ses courses en toute sécurité ? »)
  6. European Food Safety Authority (EFSA) : Coronavirus : aucune preuve que les aliments constituent une source ou une voie de transmission
  7. U.S Centers for Disease Control and Prevention (CDC) : Food and COVID-19 (en anglais seulement)
  8. U.S Food and Drug Administration (FDA ):
  9. U.S. Department of Agriculture (USDA) : Coronavirus Disease (COVID-19) (en anglais seulement)
  10. New Zealand Food Safety Science and Research Centre: COVID-19 Information for Food Industry (en anglais seulement)
  11. North Carolina State Extension: SARS-CoV-2 Virus Transmission (en anglais seulement)

Nous vous tiendrons informés jusqu’à ce que l’information scientifique additionnelle fait surface.

Impact sur la provision des produits et services liés à la salubrité alimentaire

**Nouvelles infos** Du 3 août, les organisations qui fournissent des services essentiels peuvent faire une demande d’accès à la Réserve d’urgence pour les services essentiels du gouvernement du Canada.


Le gouvernement du Canada a crée le ressource suivant pour les Organisations qui achètent et vendent de l’équipement de protection individuelle pendant la pandémie de COVID-19

Outils et programmes provinciaux pour se procurer de l’équipement de protection individuelle (EPI)

Des mesures sont en voie d’être prises pour faire en sorte que le secteur agricole et agroalimentaire reçoive l’aide nécessaire pour se procurer l’EPI dont il a besoin pour assurer la santé et la sécurité de ses travailleurs, de même que pour réduire le risque de propagation de la COVID-19. À cette fin, certaines provinces ont annoncé la mise en place de programmes et d’autres outils pour faciliter l’approvisionnement auprès du secteur privé. Même si ces programmes et outils ne visent pas exclusivement le secteur agricole, ils peuvent l’aider à accéder à de l’EPI. Les renseignements ci-joints proviennent de sites Web provinciaux et vous sont communiqués pour information et utilisation.


Santé publique Canada a effectué plusieurs sondages à propos des besoins en matière des équipements de protection individuelle (ÉPI) :

  • Un sondage sur l’évaluation des besoins en matière d’ÉPI pour colliger les renseignements de l’industrie du 31 mars au 17 avril.
  • Un deuxième sondage sur l’inventaire des ÉPI et des produits d’assainissement pour saisir des données plus approfondies concernant l’offre et la demande  du 27 avril au 4 mai.

Le gouvernement fédéral donne la priorité à comprendre et répondre aux besoins des secteurs de l’infrastructure essentielle (santé, alimentation, transport, énergie, etc.) quant à l’ÉPI. Il est essentiel que les membres de l’industrie continuent à faire connaître aux autorités leurs pénuries en matière d’ÉPI (masques, gants, sarraus, filtres, etc.), de la lotion désinfectante pour les mains et des lingettes humides, les fournitures de nettoyage et assainissement, des toilettes portatives ou des stations de lavage des mains, etc.

Merci de consulter notre site Internet périodiquement pour les mises à jour; les requêtes du gouvernement en vue d’obtenir des renseignements de la part de l’industrie y seront affichées en temps opportun.

Nous avons reçu des questions récentes à propos d’une pénurie de désinfectant pour les mains. Les responsables font des efforts pour trouver des fournitures additionelles et continuent de communiquer avec le public qu’il n’y a aucune raison de paniquer ou de thésauriser les provisions. Un certain nombre d’organisations du secteur public et privé ont interrogé les entreprises sur leurs besoins et travaillent pour coordonner la disponibilité des fournitures nécessaires. La situation devrait se calmer au cours des prochaines semaines; donc soyez patient.

Liste de désinfectants pour les mains autorisés par Santé Canada

Si vous avez un problème immédiat avec le manque de provisions et que vous avez besoin de conseils sur les alternatives (par ex. pour faire votre propre désinfectant pour les mains), veuillez suivre les recommandations des experts et conservez les instructions pour les montrer à votre auditeur. Voir des exemples ci-dessous :

Les possibilités informatiques pour obtenir un certificat pour l’application des produits chimiques à usage agricole ou une formation reconnue sont énumérees ci-dessous par province. Choissisez votre région pour voir les options à votre disponsition si assister à un cours en personne n’est pas possible pour l’instant.

Comment maintenir un milieu de travail sûr

Fiches informatives et ressources imprimables

Restez en sécurité et en bonne santé

À cette époque incertaine, nous comprenons qu’il y a plusieurs défis auxquels l’industrie fait face : les participants au programme, les détaillants, les manufacturiers et les distributeurs, les auditeurs et les organismes de certification, et vos familles. Comme toujours, nous sommes ici pour vous aider avec vos questions ou vos inquiétudes.

Nous vous rappelons que pour prévenir la propagation de COVID-19, il est recommandé que les individus utilisent une distance physique d’au moins six pieds des autres lorsque cela est possible. Dans les entreprises alimentaires et agricoles, une évaluation devrait être effectuée pour identifier et mettre en œuvre des changements opérationnels afin d’accroître la séparation entre les employés. Le risque de transmission de COVID-19 à un autre dépend de la distance entre les employés, la durée de l’exposition, et l’efficacité des pratiques d’hygiène et d’assainissement des employés. Les entreprises devraient être vigilantes dans leurs pratiques d’hygiène, avec un lavage de mains fréquent et adéquat et un nettoyage de toutes les surfaces.

Veuillez suivre les conseils des responsables de la santé publique locale en pratiquant la distanciation sociale avec les fournisseurs, les employés, les chauffeurs de véhicules, les clients et toute autre personne qui fréquente votre entreprise.

Conseils pour les organismes de certification

1. le 30 mars 2020 Audits CanadaGAP affectués par la COVID-19 : Conseils pour les organismes de certification
2. le 8 avril 2020 Update on GFSI position (en anglais seulement)
3. le 11 juin 2020 GFSI & COVID-19: Letter from GFSI Leadership (en anglais seulement)
4. le 22 juin 2020 Procédure technique CanadaGAP (TP-09-RM) : Utilisation de méthodes d’audits à distance pendant la pandémie de la COVID-19

Sommaire : Ce document fournit aux organismes de certification des lignes directrices et des procédures spécifiques pour appliquer des méthodes à distance aux audits CanadaGAP, s’ils le souhaitent. Cette alternative à un audit complet sur place a deux (possiblement trois) composantes, comme suit :

  1. Audit partiel sur place
  2. Audit partiel à distance
  3. Au besoin – Activités « de suivi »

Pour de plus amples informations, veuillez examiner la procédure technique détaillée susmentionnée.

juillet 29th, 2020 at 01:46