L’entreprise doit mettre en œuvre les mesures correctives du mieux qu’elle peut dans les délais prescrits par le programme ou demandés par ses acheteurs si les acheteurs prescrivent un délai plus court [par ex., immédiatement (une semaine), dans un délai d’un mois, etc.]. Selon la réglementation du programme, les participants disposent d’un maximum de 60 jours à compter de la réception du rapport d’audit ou de la fin de la saison, selon la première éventualité, pour mettre en œuvre les mesures correctives. CanadaGAP considère la « fin de saison » comme le moment où les activités visées par le programme de salubrité des aliments ne se déroulent plus (par ex., L’entreprise n’effectue plus de production, d’emballage, etc.) La « fin de saison » ne signifie pas la fin de la saison civile. Les entreprises qui ne seront pas conformes aux demandes de mesures correctives dans les délais prescrits n’obtiendront pas leur certification ou se verront retirer leur certification et devront se soumettre à un nouvel audit.

juin 13th, 2024 at 09:31 am