Le code de lot se définit dans les Guides de salubrité des aliments CanadaGAP comme suit :

Un code qui peut servir à identifier un lot qui a été fabriqué, préparé, produit, entreposé, classé, emballé ou étiqueté dans les mêmes conditions. Un code de lot peut être numérique, alphabétique ou alphanumérique. Un code de lot peut être, par exemple, une date de production, une date de péremption, un numéro d’exploitation ou un numéro de licence du RSAC de l’ACIA. En outre, le code de lot peut aussi être une date de récolte, un numéro d’identification de producteur, une région de production ou tout autre code qui sert à la traçabilité.

Il existe une note de formation CanadaGAP ici concernant le code de lot qui fournit de plus amples informations sur les exigences. Cette note de formation contient des informations sur les raisons pour lesquelles les exigences du code de lot ont été ajoutées, où elles se trouvent dans le guide, et des conseils généraux à suivre.

L’Association canadienne de la distribution de fruits et légumes (ACDFL) a élaboré un document d’orientation avec des conseils à suivre, disponible sur son site Web à : https://www.cpma.ca/docs/default-source/industry/2021/Document_orientation_sur_la_tracabilite_pour_la_conformite_du_secteur_au_RSAC-v2-1.pdf. Il s’agit d’une ressource fantastique pour les entreprises qui cherchent des conseils sur la façon de répondre aux exigences du code de lot. Dans ce document, il y a également un excellent arbre décisionnel pour aider les entreprises à déterminer si leur produit nécessite un code de lot, ainsi que de nombreux visuels et exemples pratiques qui clarifient les exigences du code de lot.

avril 19th, 2021 at 03:38