Tout dépend de l’usage que l’exploitation en fait et des traitements qu’elle y apporte ou non. Si elle utilise cette eau pour effectuer un rinçage final, elle doit la faire analyser pour vérifier que l’équipement de rinçage final n’est pas contaminé. Si elle traite l’eau, elle doit la faire analyser pour s’assurer que le traitement est efficace. Si elle stocke l’eau, elle doit la faire analyser pour s’assurer que son réservoir n’est pas contaminé. Si l’eau est utilisée pour l’humidification ou la brumisation ou les applications post-récolte des produits chimiques à usage agricole, l’échantillon est prélevé directement de l’équipement pour s’assurer que l’équipement d’humidification n’est pas contaminé. Autrement, des analyses ne sont pas exigées; nous présumons que les municipalités fournissent de l’eau potable, comme il se doit. Toutefois, si la municipalité avertit l’exploitant d’un problème, il s’agit d’une dérogation et l’exploitation doit adopter les mesures correctives appropriées (par ex., utiliser une autre source d’eau, traiter l’eau, la faire analyser).

Pour les pais autres que le Canada, veuillez lire aussi la question qui suit

janvier 6th, 2021 at 10:48